Parité

La sénatrice ligérienne, Cécile Cukierman, par ailleurs conseillère régionale déléguée à la parité, apprécie l’adoption d’un plan d’action ministériel sur la parité. Le nouveau dispositif prévoit la nomination d’un fonctionnaire à l’égalité des droits dans chaque ministère, l’instauration d’une représentation équilibrée, l’obligation d’établir des bilans réguliers.

Publicités

Pressé

Responsable des jeunes populaires de la Loire, Clément Lacassagne est un garçon pressé. Le jeune militant attend avec impatience la loi sur le non cumul des mandats qui fait partie des promesses de campagne de François Hollande. Le militant UMP ne souhaite pas perdre de temps et demande à Maurice Vincent sénateur et maire de se démettre d’un de ses mandats. On voit mal celui-ci anticiper sur l’adoption d’une loi qui rencontrerait une vraie approbation de l’opinion.

Organigramme

Attaché à la parité stricte dans ses instances dirigeantes, le parti de gauche applique ce principe dans ses instances ligériennes. Le comité Loire-Nord est co-animé par Agnès Roffat et Jean-Paul Loire. Celui de Loire-Sud est dirigé par Michèle Verrier, conseillère municipale à Lorette et Hacenne Merahi. La même Michelle Verrier et Jean-Claude Paillasson sont tous deux co-secrétaires départementaux.

Distance

Des mouvements discrets mais bien réels ont lieu actuellement au sein de la majorité municipale de Saint-Chamond. Depuis quelques temps, les observateurs de la vie publique locale ont constaté que l’ancien dirigeant mutualiste, Charles Bellavia, prenait ses distances avec ses amis du Front de gauche pour se rapprocher parallèlement du maire socialiste, Philippe Kizirian. Une posture à placer dans le cadre d’une recomposition probable des rapports de force internes en vue des municipales de 2014.

Logement

Le conseil général de la Loire a ouvert depuis plusieurs mois une maison départementale du logement, rue Balay à Saint-Etienne. L’équipement accueillera, le 3 juillet, une permanence de l’agence nationale de l’habitat. Dans le même temps, le Département s’engage plus avant vers la construction d’une ADIL, agence départementale d’information sur le logement, avec le déblocage d’une somme de 41.500 euros.