« Le problème c’est le manque d’ambition de l’équipe municipale »

Lionel Boucher hiver 2012Lionel Boucher, initiateur du club de réflexion Saint-Etienne génération envie (SAGE) et président du MoDem Saint-Etienne.

Pourquoi créer un club de réflexion avant les municipales ?
C’est la volonté d’apporter une pierre à un édifice en construction. « Saint-Etienne génération envie (SAGE) » est un think-thank, un laboratoire d’idées qui s’autorise toutes les pistes de réflexions. Notre groupe est composé de personnes, d’horizons divers, hommes et femmes encartés pour certains (pas dans les mêmes mouvements d’ailleurs), d’autres, en dehors des formations partisanes. Nous couvrons, par nos expériences professionnelles et nos centres d’intérêts les champs de l’action municipale. Le trait d’union entre tous est la conviction que pour l’échéance municipale qui aura lieu dans 14 mois, il ne s’agit pas de poser sur le fronton de la mairie le drapeau d’une formation politique, mais bien de sortir notre ville de l’ornière avec cette conviction que nous gagnerons dans un large rassemblement. Si nous n’y parvenons pas, il est évident que nous donnerons un second mandat à Monsieur Vincent.
Nous travaillons donc autour du concept d’une nouvelle identité de ville, mais aussi sur la notion de ville en partage, d’une ville vivante, novatrice et pilote. Nous sortons des seules problématiques anxiogènes ou celles qui se limitent uniquement à la partie technique du mandat municipal. Les services d’une municipalité savent faire leur travail. Les agents sont compétents. Ce qui manque, c’est que le politique prenne toute sa place. Il doit donner l’orientation, la vision et aujourd’hui, dans notre ville, il n’y en a pas. Un des enjeux majeurs est de redéfinir le positionnement de Saint-Etienne. Le problème c’est le manque d’ambition de l’équipe municipale actuelle. Par certains côté, cette mollesse nous fait regretter les dynamiques impulsées par Michel Thiollière. Nous avons pour unique leitmotiv l’envie !

Comment comptez-vous faire revenir sur Saint-Etienne les habitants qui ont quitté la ville centre ?
En parallèle de ce travail de réflexion, nous organiserons un certain nombre d’actions pour favoriser le retour de Stéphanois qui ont quitté la ville, désespérés de ce qu’elle est devenue. Nombre de ceux qui ont pris leur quartier à Saint-Genest-Lerpt, Villars, La Tour-en-Jarez ou encore La Talaudière (ce ne sont que des exemples) ont un regard précis et un avis tranché sur Saint-Etienne. Tous font irrémédiablement le même constat de paupérisation. Ils nous disent que la ville est verrouillée. Beaucoup de ceux-là nous donnent des conseils en termes d’attractivité du territoire et de management de la ville, dont nous prenons bonne note, mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! Le meilleur service qu’ils pourraient rendre à Saint-Etienne, c’est d’y revenir et en tout état de cause de voter pour changer les choses. Il ne faut pas attendre de Maurice Vincent qu’il attire une population nouvelle qui lui serait moins favorable. C’est donc à nous de faire comprendre que l’agglomération vivra mieux si la ville centre se renforce.

Cela fait plusieurs mois que le sigle MoDem semble absent du débat politique local. Quelle en est la raison ?
Le sigle Modem est peut-être moins visible, mais ses militants sont là et au travail. Ils ont été très présents lors des dernières échéances électorales et pour l’heure nous sommes dans une phase de travail moins ostentatoire, mais le temps de la réflexion et de l’écriture en commissions thématiques mérite parfois sa part de discrétion. Plusieurs d’entre nous, au niveau local et national, sont en phase de réflexion mais jamais nous ne porterons un jugement négatif sur François Bayrou, qui garde une place particulière dans le paysage politique français. Ce qui ne veut pas dire que nous partagions toujours ses choix et sa stratégie. Quoi qu’il arrive, je resterai toujours centriste refusant les attitudes sectaires ou clivantes.

Propos recueillis par Patrick Françon

Publicités

40 réflexions au sujet de « « Le problème c’est le manque d’ambition de l’équipe municipale » »

  1. voila enfin un discours en phase avec le vrai besoin de notre ville , a l’heure ou certains pensent que nous avons besoin de nouveaux établissements , de nouveaux parc ( c est a la mode depuis quelques années a St Etienne ) ou de nouvelles parution négative dans les médias , Lionel BOUCHER apporte une réponse très juste , pour s ‘ en sortir et redevenir ce quelle n’aurait jamais du cesser d’ être notre ville n ‘a besoin que d’ une seule chose … DES STEPHANOIS , de naissance , d ‘ adoption ou de coeur , tous doivent regagner le coeur de notre ville car c ‘est bien a l’ intérieure de la forteresse que nous sommes le mieux placés pour la défendre .

    • Bravo ! On va faire revenir les Stéphanois ârceque Lionel Boucher l’a décidé…..le royaume enchanté comme réponse aux vraies difficultés de la ville…..
      Marc

    • Regardez ma réaction en bas de page….je suis né en 1948….j’en ai lu des interviews creuses….mais là c’est un vrai modèle du genre !

    • Quelle analyse ! Effectivement, un discours vrai….super ! L’opportunisme érigé en valeur cardinale de la politique….mais j’invite tout le monde à lire ce que les jeunes radicaux de la Loire ont déjà répondu à cette agitation médiatique qui vise à préparer la pseudo arrivée des gens du MODEM à l’UDI…..c’est tellement évident et grossier….

      Mister T

    • Franchement à entendre Lionel Boucher nous rentrons dans une logique « Exodus ». C’est n’importe quoi, il met en route la machine à perdre en créant une séparation artificielle pour justifier une liste MODEM ! Ces gens veulent notre défaite :

    • Pour cela il faut répondre aux vrais problèmes de la ville….sécurité, attractivité et compétitivité…..mais Lionel Boucher cherche avant tout à récupérer l’héritage de Michel Thiollière…….et oui l’arrivée à l’UDI ne passerait-elle pas par une adhésion au Parti Radical ?
      Ces gens sont étonnants !

    • Pour que les gens reviennent, il faudrait peut être que Lionel Boucher s’intéresse aux problèmes très simples des gens…..insécurité, manque de propreté etc…..au lieu de tirer des plans sur la comète !

  2. Et Madame Dumont……comment va-t-elle ?

    Quand on lit, pour définir l’action de Maurice Vincent :
    « Par certains côté, cette mollesse nous fait regretter les dynamiques impulsées par Michel Thiollière »
    C’est proprement ahurissant…..tout ceci pour préparer l’arrivée de Gilles Artigues à l’UDI, voilà Lionel Boucher se posant en héritier, avec Gilles Artigues, en héritier de Michel Thiollière ! Après ce qu’ils ont fait, en 2008, permettant l’arrivée au pouvoir des socialistes, on comprend la réaction des Jeunes Radicaux :

    « Nous savons, depuis quelques temps, que Gilles Artigues souhaite rejoindre l’UDI. Toute personne qui se reconnaît dans nos valeurs, nos principes et le respect des valeurs républicaines qui sont les nôtres est, par définition, la bienvenue au sein de l’UDI.

    Nous aimerions néanmoins comprendre la logique politique de ce ralliement, s’il devait se confirmer, puisque la presse fait état d’une possible double investiture, MODEM et UDI, en vue des élections municipales de 2014.

    Il y a de cela quelques semaines, Gilles Artigues soulignait que le débat municipal devait s’affranchir de toute appartenance partisane pour aller à la rencontre des Stéphanois ce qui justifiait, à ses yeux, l’organisation de primaires ouvertes ou d’un sondage. En juin, lors des élections législatives, le même élu n’a eu de cesse de prôner une union aussi large que possible des forces du centre et de la droite en défendant les couleurs de l’UMP.

    Le même Gilles Artigues vient de refuser la main tendue par l’ensemble des élus du groupe d’opposition Union pour l’Avenir des Stéphanois où siègent des élus de l’UDI (dont Ghislaine Celdran, leur chef de fil), au motif qu’il souhaite préserver son indépendance allant jusqu’à affirmer que si tout le monde pense la même chose alors on ne pense plus rien.

    Aujourd’hui, Gilles Artigues semble, une nouvelle fois, changer d’avis et souhaite se rapprocher de l’UDI Loire (dont le 1er parti fondateur est le Parti Radical) au moment où une élue de son groupe municipal l’a quitté, signifiant l’affaiblissement de La Voix des Stéphanois.

    Nous ne pouvons qu’exprimer un réel trouble face aux multiples changements affichés par cet élu évoluant au gré des circonstances, donnant ainsi l’impression d’être guidé plus par une forme d’opportunisme que par le désir de former une union forte face à l’actuelle majorité municipale.

    Les Jeunes Radicaux de la Loire »

    • Excellente réponse à toute cette agitation médiatique !

      Gilles Artigues donne l’impression d’être toujours à la remorque des autres…..

      Mister T.

    • Oui bravo ! On ne peut pas laisser faire tout et n’importe quoi !
      Bravo aux jeunes radicaux qui semblent avoir bien plus de bon sens et courage que certains de leurs aînés !

  3. Non mais on croit rêver ! Ces gens pensent vraiment que les Stéphanois n’ont plus aucune mémoire ?
    Lionel Boucher devrait tout de même se souvenir que le MODEM a rendu possible, au niveau local, l’élection de Maurice Vincent en 2008. Ensuite, cette année, l’élection de François Hollande.
    Maintenant ? Ils donnent des leçons de rassemblent eux qui n’ont de cesse de diviser leur propre camp !

  4. Mais comment peuvent-ils parler de rassemblement et d’union ?

    Renée Dumont vient de rejoindre la majorité socialiste pour désaccord avec Gilles Artigues….quand on ne sait pas conserver ses élus il est difficile de vouloir rassembler au delà de sa propre famille non ?

    Union ? Pas mieux….l’union est à géométrie variable quand il s’agit de devenir vice-président du Conseil général de la Loire…..l’union c’est top…..lorsqu’il s’agit d’être candidat aux législatives c’est génial….mais lorsqu’il s’agit de rejoindre le groupe d’opposition municipale….là on préfère attendre le salut de …..Maurice Vincent !

    C’est ça un opposant ?

    Elise

    • Vous parler des législatives Elise ? Souvenons-nous des résultats catastrophiques de Gilles Artigues lors de ce scrutin où il a vu ses voix s’effondrer et faire tripler le score du FN par rapport à 2007…..sans compter le débat sur TL7 avec Régis Juanico où il a frisé le ridicule absolu….

      Marc Laurendon

  5. Des propositions ? Lesquelles ? Celles qui conduiront les socialistes a être réélus ?

    Franchement, depuis 2007, le MODEM ne fait rien d’autre que soutenir les socialistes alors que ces gens arrêtent de faire croire qu’ils veulent s’opposer !

    André

    • Il est vrai que grâce à Gilles Artigues le PS a pris le pouvoir à Saint Etienne. Au moment de dresser le bilan de la majorité socialiste, il ne faudrait pas oublier de rappeler la part qui revient, en toute équité, au leader de feu le MODEM !

  6. Une fois de plus le MODEM tente de faire croire qu’ils sont des opposants…..mais les voir évoquer Michel Thiollière a de quoi vous faire frémir !

  7. Ce que je ne comprends pas c’est l’utilité de l’arrivée de Gilles Artigues à l’UDI….de plus cette association de réflexion quand va t’elle produire un premier document ?

    Et puis, effectivement, quelle crédibilité pour des personnes qui veulent réfléchir à un projet alternatif alors qu’ils sont les principaux responsables de l’enlisement de la ville depuis 2008 ?

  8. Ecoutez…..un tel vide intellectuel est tout de même fantastique !

    Nous travaillons sur une nouvelle identité ? Est ce que ce jeune homme s’intéresse au quotidien des gens ? Ce qu’il qualifie de problématique anxiogène….sans doute fait-il référence à l’insécurité, la propreté, le manque d’efficacité des transports, l’absence de gestion publique de l’espace public……

    Il a raison, il vaut mieux parler d’une nouvelle identité car, de toute évidence, il n’a rien à proposer de concret !

  9. « Maurice Vincent est la meilleure chose qui peut arriver a St. Etienne « , voilà ce que disait ARTIGUES le soir des municipales ….
    Encore change d avis ?
    Vraiment sans convictions ces gens la

    • La machine à perdre est en route, mais tout comme en 2008, ce sont qui ne faont rien pour l’union qui en sont les principaux responsables….le MODEM qui oeuvre, depuis 2008, au gré des intérêts personnels de Gilles Artigues qui se pose par la voix de de Lionel Boucher en héritier de Michel Thiollière……un peu de DECENCE !

    • La machine à perdre ? Elle a été mise en route, en 2008, pour permettre à Gilles Artigues d’assouvir son égocentrisme …….

      Elise

      • alors continons ainsi et nous ferons le jeu de M.V et son équipe. La politique est l’art du contre pied, ce n’est pas le monde des bisounours…Nous le savons tous…Que nous soyons au centre droit ou à droite l’objectif commun est de battre le maire sortant en 2014…Concentrons toutes nos forces à cet objectif là et non dans des querelles d’il y a 5 ans…

      • Oui dépassons les querelles mais il me semble pour le moins nécessaire de rappeler que Gilles Artigues a été un élu hésitant, proche, à certains moments du PS, comme à l’agglomération pour la CFE, et que voir Lionel Boucher se poser en héritier de Michel Thiollière est vraiment indécent !
        Dépasser les querelles oui, mais pas au point d’oublier les responsabilités de ceux qui ont rendu possible la victoire de Maurice Vincent en 2008.

      • Merci à Richard pour ce cours de politique appliquée ! Nous en sommes d’accord mais il suffit de reprendre les résultats du MODEM depuis 2007, sur Saint Etienne, pour se rendre compte à quel point le MODEM est une simple force d’appoint qui ne peut prétendre à la conduite d ela liste en 2014.
        N’oublions pas le score catastrophique de Gilles Artigues aux législatives du mois de juin qui ne rassemble pas les électeurs et favorise, comme il a été dit, le vote du FN.
        Désolé, le pragmatisme de cet élu ressemble à de l’opportunisme et, de plus, il semble incapable de proposer la moindre perspective crédible pour la ville…..

  10. C’est drôle de voir comment à saint-etienne, petite tribu, toute initiative est condamnée avant même d’être baptisée. Au-delà des arrières-pensées « politiciennes » , un think-tank sur ces thèmes est sans doute comme un préalable à toute action, et une manière moderne de faire de la politique. Reste à voir quelles forces celui saura fédérer.

    • Une manière moderne de faire del a politique ? Effectivement, voilà pourquoi le think tank « Saint Etienne 2014 » agit depuis 2008 et a lancé un journal sur la ville depuis un peu plus d’un an……Lionel Boucher, à la remorque, une fois de plus, de ce qui se fait par ailleurs !

    • de toute façon nous avons hâte de lire les contributions de ce think tank, Marc a raison, cela fait des années que St Etienne 2014 propose…..les travaux comment à se structurer…..on verra la qualité des contributions mais on ne peut s’empêcher de se demander pour qui roule Gilles Artigues puisqu’il vient de sauver son groupe municipal (et l’enveloppe de financements qui va avec) grâce à Maurice Vincent auquel il est sensé s’opposer……franchement…..c’est pas très sérieux tout ceci !

  11. Le SAGE apporte une pierre à l’édifice en construction…sans doute pas une énorme ! Quand je compare avec les réalisations du Parti Radical, de l’UMP ou de Saint Etienne 2014, je me dis que ce SAGE est très en retard. Regardez le journal de l’association Saint Etienne 2014, déjà plusieurs numéros, des réunions thématiques avec de plus en plus de monde. Le Parti Radical lui conduit des réunions régulières depuis septembre tout comme l’UMP.
    L’union se fait déjà au sein du groupe d’opposition municipale, «L’Union pour l’Avenir des Stéphanois» où cohabitent les élus de l’UDI, avec ceux de l’UMP et des représentants de la société civile. Alors le rassemblement oui, mais dans l’esprit des derniers représentants du MODEM il s’agit avant toute chose de réunir du monde pour propulser Gilles Artigues qui reste un candidat de division et favorisant le vote FN comme l’ont montré les dernières élections législatives.
    Dire que l’on travaille sur des concepts nouveaux c’est bien, mais les Stéphanois eux, vivent au quotidien, l’insécurité, une gestion de l’espace public absurde et le manque de propreté. C’est peut être anxiogène comme dit le jeune Lionel Boucher, mais cela reflète les vraies inquiétudes des habitants !
    Le retour des Stéphanois pour donner leur point de vue mais de qui se fiche-t-on ? Est-ce là un discours d’un niveau suffisant pour des personnes qui aspirent à gouverner cette ville ? C’est sûr qu’il ne faut pas attendre de Maurice Vincent qu’il nous aide mais du côté de Lionel Boucher non plus lorsqu’on se souvient de sa part active, aux côtés de Gilles Artigues et Denis Chambe, pour favoriser l’arrivée de Maurice Vincent.
    Le bilan de Maurice Vincent est aussi imputable à ces élus qui ont favorisé la défaite de 2008.
    Enfin, le MODEM n’est pas visible, c’est le moins que l’on puisse dire ! Comment avoir confiance dans une formation politique qui passe son temps à changer d’avis ?
    Est-ce que Gilles Artigues a oublié que le budget 2007, présenté au Parlement, n’avait pas reçu son soutien ? Pourtant Gilles Artigues, en 2002, avait été élu avec des voix UMP. Alors c’est bien gentil d’affirmer que l’on est pas sectaire, mais s’il s’agit d’un simple alibi destiné à masquer le manque de convictions et les revirements opportunistes de Gilles Artigues c’est tout simplement consternant !

    • Tout à fait d’accord avec vous !

      Que cet élu assume ses choix politiques pour une fois ! Il ne poursuit qu’un seul et unique objectif devenir maire….mais a-t-il ne serait-ce qu’une seule idée pour redresser la ville qui s’enfonce dans l’immobilisme ? Un immobilisme qu’il a contribué à créer en favorisant l’élection de Maurice Vincent ce que confirme, si je ne me trompe pas, Michel Débout dans son livre « Engagé! »…..

    • Vous reformulez la problématique en fonction de vos besoins, c’est contestable. Ce n’est pas la problématique du centre qui fait réagir, mais bien le fait que Lionel Boucher, fidèle de Gilles Artigues, pose en héritier de Michel Thiollière.
      Par ailleurs, faut-il rappeler que Saint Etienne 2014 voit sa réflexion très avancée (plusieurs réunions grand publics organisées, au moins 5 numéros du journal distribués et une réflexion avancée tout comme l’UMP et le Parti Radical.
      Alors, le SAGE entame une réflexion qui doit servir à Gilles Artigues élu contesté par les électeurs et par les formations du centre.
      Le centre existe et pour cela il n’a pas besoin d’un élu opportuniste qui en fonction de ses intérêts personnels prône l’union ou la refuse…..
      les élections législatives de 2012 ont démontré à quel point cet élu est incapable de rassembler et comme a dit un des intervenants il favorise le vote FN.
      jje pense que de très nombreux stéphanois, sans doute une majorité, ne veulent pas de Gilles Artigues, homme dépourvu de convictions, en tant que maire…..

  12. j’ajoute que Gilles Artigues représente le passé, la politique de grand papa et un style vieux et plein de poussière….nous voulons des élus jeunes, dynamiques et qui veulent se battre tous les jours pour Saint Etienne et non pour une « place au soleil »……

  13. Un fossoyeur qui s’appelle Boucher cela présente l’avantage d’être drôle… si ce n’était pas pathétique de voir encore une tentative de division qui ne profitera qu’à la gauche. Le MODEM est mort, qu’il se dissolve dans n’importe quel camp ne fera pas pencher la balance, mais cessons ces discours creux et sans intérêts… Trop c’est trop. Et c’en est triste pour la politique en général, et les gens honnêtes qui ont cru en ce parti, qui localement, rappelons-le a offert la mairie à Maurice Vincent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s