Tristesse

couvNSL0HDUne alerte de la revue spécialisée Intermédia du 7 février 2013 nous apprend le dépôt de bilan du magazine mensuel, NouvelleS Loire animé par trois journalistes ligériens. Dans le contexte général de crise de la presse écrite, le périodique n’a pu atteindre ni ses objectifs de vente ni son prévisionnel de recettes publicitaires.
Publicités

3 réflexions au sujet de « Tristesse »

  1. Si les collectivités locales au lieu de prendre des pages de pub au rabais dans des pseudos magazines franchisés et très peu concernés par la vie stéphanoise, achetaient de l’espace dans de vrais magazines au moins vraiment locaux, et de surcroit de débat et d’information réalisés par de vrais journalistes, ce modèle économique serait viable. Mais peut-être que, comme ce magazine avait choisi un ton libre et indépendant, cela interessait peu nos élus de l’aider à perdurer. Arrêtez les discours sur la liberté d’expression et tout le reste, c’est du vent ! La presse d’information sera condamnée à mourir ou à servir la soupe tant que les défenseurs de la liberté et de l’indépendance des média n’arriveront pas à faire triompher leurs convictions. Un journal qui meurt c’est toujours triste, surtout lorsqu’il est fait par des gens courageux et professionnels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s