Fébrilité

Tant Gaël Perdriau que Gilles Artigues ont cru déceler des lézardes dans la majorité municipale à l’occasion du conseil de 4 mars 2013. Les deux opposants ont noté la « gène » des élus communistes sur le dossier des rythmes scolaires. Gilles Artigues prend même ses désirs pour des réalités en imaginant des listes Verts et Front de gauche en 2014 pour conclure que la droite ne partira pas divisée en 2014.
Publicités

3 réflexions au sujet de « Fébrilité »

  1. Bien sûr que la gauche ne fait pas le poids, surtout que tous doutent de plus en plus des capacités de Maurice Vincent pour tenir la baraque… quant à Gilles Artigues s’il joue l’union avec Gaël Perdriau il a compris que la droite allait gaganer.

  2. Seule issue, l’union….les différences de sensibilités s’expriment normalement, lorsque la gauche le fait c’est le débat démocratique, dit-on, mais si à droite et au centre en fait de même, les bonnes âmes s’exclament : « c’est une guerre ! »
    Alors souhaitons que l’union se fasse non sur un « oubli éternel » du passé, mais sur des responsabilités clairement assumées et qui conduisent à des conclusions politiques claires….

  3. Le coût de cette « réforme » est estimé à 150€/élève selon l’AMF. Le Gouvernement propose une aide forfaitaire de 50€ en 2013 et de 0€ en 2014. A cela pourrait s’ajouter une aide au titre de la DSU cible, nom barbare pour désigner des crédits pour les villes avec des problématiques sociales lourdes, cette aide serait de 45€ pour 2013 et 2014.
    Donc…..si on considère que Saint Etienne peut bénéficier de cette aide DSU Cible, cela veut dire que sur les trois prochaines années, la commune bénéficie d’une aide de 140€ pour couvrir 450€ de coût de mise en oeuvre par élève.
    Déficit cumulé estimé en 2015….310€.
    Maintenant, si l’aide au titre de la DSU cible n’est pas perçue, le déficit cumulé sera, en 2015, de 400€ par élève.
    On estime qu’il y a 10.000 élèves à Saint Etienne….
    On peut modifier les rythmes scolaires mais cette réforme induit un transfert de charges déguisé de l’Etat vers les collectivités territoriales.
    Sir cette problématique ainsi que sur les difficultés soulevées pour l’organisation de la vie des familles, la gestion des activités, les éventuelles destructions d’emplois dans les associations ou les difficultés pour les femmes, le Maire, comme à son habitude, a gardé un silence et bottant en touche…..
    Pas à la hauteur une fois de plus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s