Enterrement

L’élection législative partielle de l’Oise, qui a vu l’élimination du candidat socialiste dès le premier tour, a sonné le glas de la réforme sur le non cumul. Au mieux, on en reparlera en 2017. Les parlementaires socialistes avaient fait remonter leurs inquiétudes quant à de nombreuses législatives partielles qui auraient abouti, selon l’un d’entre eux, à une dissolution. Dans la Loire, les parlementaires, Jean-Claude Frécon et Régis Juanico avaient affiché leur conviction en faveur du non cumul. Pour l’heure, les responsables socialistes locaux, au delà des municipales où les facteurs d’image jouent plus, commencent à s’inquiéter pour les Européennes et les Régionales. La droite pourrait reconquérir de 4 à 5 régions.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Enterrement »

  1. Fin du non cumul ? Parcequ’il en a été réellement question ? Allons…ne soyons pas naïfs à ce point, Maurice Vincent abandonnant un mandat pour se mettre en conformité…lui qui cumule, par ailleurs, 28 fonctions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s