Opposition à Saint-Chamond : « la machine semble patiner »

Nicole Forest 2012 - 2Nicole Forest, présidente départementale du Nouveau Centre dans la Loire, formation membre de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), et conseillère municipale d’opposition à Saint-Chamond.

Que pensez-vous des premiers pas de l’UDI Loire ?
Au lendemain même de l’annonce de la création de l’UDI le 18 septembre 2012, les responsables ligériens des 5 formations fondatrices du mouvement ont pris contact. Plusieurs rencontres ont ensuite été programmées, dont une conférence de presse le 22 octobre, et une équipe de travail s’est naturellement constituée. C’est dire que les premiers pas ont montré la détermination de chacun(e) pour que la mayonnaise prenne.
Sachant que nous bénéficions dans la Loire d’un seul parlementaire centriste, François Rochebloine (responsable de la FED, nouveau parti créé l’an dernier par Jean-Christophe Lagarde), celui-ci s’est logiquement trouvé investi du rôle de coordinateur avec le national. L’équipe de coordination départementale provisoire est par ailleurs composée des présidents et délégués des 5 formations, et est chargée de préparer les premières élections internes. Il s’agit d’une coordination temporaire, aucune élection n’ayant encore eu lieu. Ce serait en effet un comble si les leaders des partis étaient désignés et non élus, n’est-ce pas ? Ce scrutin, important moment d’exercice démocratique, se tiendra au printemps 2013.

Quelle rôle entend jouer le Nouveau Centre Loire que vous animez ?
Conformément à l’impulsion donnée par Hervé Morin, président du Nouveau Centre et aussi du Conseil national de l’UDI, nous œuvrons résolument dans la Loire au rassemblement des centres au cœur de l’UDI, dont nous sommes membre fondateur, et qui, grâce à son schéma fédéral, garantit le respect de nos identités et la vraie coopération verticale et horizontale de ses différentes formations. Nos adhérents et militants nous soutiennent sans réserve dans notre tâche qui comprend, en ce tout début d’année 2013, de nombreux déplacements aux quatre coins du département afin d’aller à la rencontre des Ligériens.

L’union de l’opposition à Saint-Chamond est-elle sur de bons rails ?
Les rails sont opérationnels et le train est en gare. Il attend les voyageurs… Mais, soyons honnêtes, il ne roule pas encore. Un tour de roue en avant avait cependant été donné à l’automne 2012, lors d’une rencontre organisée entre conseillers municipaux des groupes minoritaires. Le but était que les élus d’opposition se mettent autour d’une table et ouvrent un dialogue. Malheureusement, je me suis trouvée seule de mon groupe à cette réunion, et à titre individuel uniquement car non mandatée par lui. Je regrette cet isolement, car la discussion des 9 conseillers municipaux (sur 12 que compte l’opposition couramiaude) a permis de crever certains abcès et d’ouvrir quelques pistes de réflexion autour d’un projet commun dans l’intérêt de Saint-Chamond.
Depuis, la machine semble patiner, car le cercle des participants au débat ne s’élargit pas. C’est dommage, car Saint-Chamond et ses habitants méritent bien qu’on tempère les intérêts et haines personnels et qu’on laisse une chance à une alliance de voir le jour. Ne baissons pas les bras : comme le dit le poncif habituel, l’union est un combat… Mes vœux pour 2013 sont donc des souhaits de rassemblements, à l’UDI comme à Saint-Chamond. J’entends y œuvrer et espère bien sûr qu’ils seront exaucés !

Propos recueillis par Patrick Françon

Transfert

Ex-secrétaire départementale du Nouveau centre, dont elle a aussi été membre des comités départemental et national et même du bureau national, Nicole Forest, ancienne adjointe au maire de Saint-Chamond, conseillère muncicipale, vient de rejoindre l’Alliance centriste, le parti de Jean Artuis dont la fédération départementale est présidée par Jean-Marie Pabeau.